Chambre ou bureau, pourquoi choisir ? – Suresnes (92)

A Suresnes dans les Hauts de Seine (92), de futurs parents, ont souhaité réaliser leur projet d’aménagement de chambre parentale avec dressing.

 

A l’origine, cette pièce donnant sur une salle de bain et un petit vestibule, était un studio, aux volumes devenus complexes, depuis sa fusion avec un second appartement, dont le nouvel accès (déplacé) s’était transformé en contrainte.

 

L’objectif consistait non seulement à repenser l’aménagement et la décoration de ce studio devenu une chambre, mais également à y intégrer un coin bureau semi-indépendant.

Ce second espace devait être créé selon plusieurs facteurs :

  • Etre accessible sans traverser la chambre et sans encombrer le passage vers la porte donnant accès au reste de l’appartement ;
  • Ne pas gêner l’accès vers la salle de bain ni depuis la chambre, ni depuis la porte donnant accès au reste de l’appartement à nouveau ;
  • Bénéficier de la lumière naturelle ;
  • Comporter de nombreux rangements fermés et ouverts ;
  • Offrir un vaste bureau avec un espace dédié à une imprimante ;

 

Pour répondre à tous ces critères, le point de départ a été de créer l’espace bureau à l’entrée de la chambre, afin de lui offrir un accès direct depuis l’entrée. Il a ensuite été rendu « indépendant » grâce à une cloison comportant une verrière, laissant pénétrer la lumière naturelle (apportée par la porte fenêtre côté chambre). Un large rideau est venu compléter le tout, permettant une séparation non cloisonnante avec le reste de l’espace. Puis, il a été aménagé d’un grand plan de travail en angle pour plus d’ergonomie, d’étagères de différentes profondeurs, et d’un caisson fermé pour y ranger les éléments que l’on ne souhaite pas voir. Il s’accompagne d’une bibliothèque ajourée, dont l’écriture graphique s’harmonise avec celle de la verrière, permettant ainsi de laisser plus ou moins voir les objets décoratifs, archives ou livres qui s’y entreposeront.

 

Une fois le rideau ouvert, on accède à la chambre et au dressing, qui ne forment qu’une seule et même pièce donnant accès au vestibule de la salle de bain. La chambre se compose d’un lit de 140 x 190, d’une commode intégrée sous le plan de travail du bureau et, d’une tête de lit avec tablettes de chevets intégrées, surplombées de deux appliques murales. Le dressing est organisé de manière à occuper tout le fond de la pièce, pour un meilleur rendement. Mais aussi afin d’habiller (de manière pratique et accessible) le ballon d’eau chaude de la salle de bain, pré existant dans la chambre, ce qui à permis de ne pas modifier la salle de bain (que souhaitait conserver le couple). Il a été complété grâce à un fauteuil.

 

Côté ambiance, ces zones communicantes s’inscrivent dans un style industriel, dans le but de s’harmoniser avec la verrière, qui n’est autre que l’axe principal de la pièce. Mais également dans un esprit « zen », privilégiant la sérénité de l’espace sommeil, et favorisant la concentration côté espace travail. Cette alliance est rendu possible grâce aux associations de matières, telles que le bois et le métal, complétées par l’usage de différentes couleurs sur le mur principal, telles que le gris clair, le blanc, le vert et le noir. Ces dernières sont rythmées d’une part, selon les fonctions, et d’autre part, de manière à équilibrer les volumes selon la nouvelle implantation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *