Cuisine de charme à Villiers sur Orge

La cuisine est une pièce importante au quotidien, car nous y passons un temps non négligeable, mais également dans la mesure où c’est une pièce destinée à l’élaboration des repas, qui se doit d’être ergonomique et chaleureuse.

Dans ce sens, mes clients de Ballainvilliers en Essonne (91) ont souhaité me confier la leur, ainsi que leur salle à manger.

 

Pour commencer, l’espace cuisine a été repensé en tenant compte des obligations liées à l’espace et aux éléments conservés, de manière à mieux correspondre à son usage, tout en intégrant un maximum de rangements.

 

Pour cela, elle a été articulée sur 3 axes.

  • le coin vaisselle ;
  • le coin cuisson ;
  • un mur technique, dissimulant une porte sur mesure permettant d’accéder à un cellier sans casser la dynamique du linéaire.

 

En ce qui concerne les accès, la porte de la cuisine à laissé place à une porte coulissante à galandage, tandis que la porte sur le séjour a été transformée en porte façon verrière. Le mur a été ouvert afin de prolonger cette porte via une verrière avec 2 parties ouvrantes à la française sur le séjour, permettant de gagner en luminosité dans cette pièce enclavée de la maison.

 

Côté ambiance, les murs ( mur de brique compris) ont été peints en blanc pour gagner en luminosité, tandis que les façades ont été sélectionnées en gris chaud, doux et léger, apportant de la chaleur et contrastant délicatement avec le blanc des murs, sans écraser les volumes de la pièce. Par ailleurs les plans de travail ont été sélectionnés en aspect béton clair, permettant d’apporter un effet moucheté, à la fois contemporain et chaleureux grâce à ces nuances de beiges associées aux gris. D’autre part, la crédence carrelée via un carrelage effet carreaux de ciment intègre des notes orangées rappelant le sol existant conservé.

 

Côté salle à manger une large composition murale est venu remplacer la cheminée existante. Celle-ci est composée de nombreux rangements et intègre un socle avec tiroirs sur mesure venant masquer l’ancienne emprise de la cheminée.

 

Les façades de la composition murale ont été sélectionnés en blanc, selon deux finitions, blanc lisse et blanc structuré, afin de donner du rythme et du relief à l’espace sans en écraser les volumes. Cette composition s’appuie sur un mur traité en bleu et blanc, permettant de la mettre en valeur, ainsi que les proportion de la pièce via la répartition des couleur se prolongeant sur les autres murs. Le bleu et le blanc sont associés à un gris chaud, en rappel aux façades de la cuisine, dont le revêtement a également été utilisé pour les plans de travail et étagères de la composition murale, permettent d’obtenir un ensemble cohérent, harmonieux, dynamique et aéré.

 

Pour terminer, l’ouverture entre la salle à manger et l’entrée a été refermée via une porte coulissante à galandage, peinte en gris chaud côté salle à manger, donnant l’effet d’une véritable cloison, telle une double peau, une fois la porte fermée.